Dre. Jessica Pugliese

PhD

Modalités de traitement

  • Thérapie psychodynamique
  • Thérapie cognitivo-comportementale, incluant la pleine conscience/mindfulness
  • Thérapie comportementale dialectique
  • Approche familiale des Troubles Alimentaires

Specialités

  • Préoccupations en lien avec l’image corporelle
  • Troubles de la conduite alimentaire (anorexie, boulimie, ARFID)
  • Psychiatrie générale
  • Anxiété
  • Depression
  • État de stress post-traumatique
  • Trouble obsessionnel-compulsif
  • Difficulté de gestion émotionnelle

Dre Jessica Pugliese a effectué son doctorat (PhD, Recherche et Intervention) en psychologie à l’Université de Montréal. Au cours de l’écriture de sa thèse, elle a réalisé des recherches sur la régulation émotionnelle et les troubles de la conduite alimentaire. Elle a complété ses stages dans divers milieux, dont une clinique universitaire et un établissement scolaire.

Elle a finalement terminé sa formation par un internat à l’Institut en santé mentale Douglas, continuum des troubles de l’alimentation, unité adolescente, endroit où elle a ensuite travaillé pendant un peu plus de trois ans. Cette expérience lui a permis d’intervenir auprès de personnes souffrant de différents types de TCA (p.ex. anorexie, boulimie et ARFID) et de divers degré d’intensité de symptômes (p.ex. suivi externe, hôpital de jour, hospitalisation). Parallèlement, Dre Pugliese rencontrait des patients hospitalisés en raison de difficultés psychiatriques diverses qui affectent leur fonctionnement et leur bien-être (p.ex. anxiété, dépression, trouble obsessionnel-compulsif, état de stress post-traumatique et difficultés associées à la gestion des émotions).

Pour Dre Pugliese, la priorité est d’abord d’instaurer un espace sécuritaire, c’est-à-dire ouvert et sans jugement, dans lequel la personne peut explorer son monde interne. Parallèlement, elle inclut des connaissances provenant des deux approches dans lesquelles elle a été formée, soit la thérapie cognitive-comportementale et psychodynamique.

Plus spécifiquement, la clinicienne introduit des outils provenant de la TCC 3e vague (p.ex. thérapie comportementale dialectique/DBT, pleine conscience/mindfulness) tout en encourageant un travail réflexif sur les états émotionnels afin d’amener la personne à mieux comprendre l’origine de ses difficultés pour ainsi favoriser le changement.

Finalement, l’approche familiale étant grandement encouragée par les données probantes au sein des interventions faites auprès d’une clientèle adolescente souffrant d’un TCA, elle s’inspire de la Family Based Treatment dans ses suivis.