Qu’est-ce qu’un trouble alimentaire ?

Un trouble alimentaire est une  maladie psychologique qui touche environ 3% des Canadiens et des Canadiennes. Une étude de 2016 de Statistique Canada a révélé qu’environ 1 million de Canadiens avaient reçu un diagnostic de trouble alimentaire.

Prévalence

0
Canadiens diagnostiqués avec un trouble alimentaire

Enfants et adolescents

0
%
adolescents répondant aux critères de diagnostic pour un trouble alimentaire

Troubles de l’alimentation chez les hommes

0
%
Pourcentages de diagnostics d'AN et de BN qui étaient des hommes

Troubles alimentaires que l’on trouve actuellement dans le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux:

 

C’est une idée fausse que les troubles alimentaires peuvent être vus, n’affectent que les individus dans des corps plus petits et qu’ils sont principalement trouvés chez les femmes. Les troubles alimentaires ne font pas de discrimination en fonction de la taille, de l’âge, du sexe, de l’ethnicité ou du statut socioéconomique. Si la nourriture est une source de détresse, de contrôle ou d’adaptation et qu’elle occupe une place importante dans votre vie, vous pourriez en être affecté.

Si vous pensez que vous souffrez d’un trouble alimentaire ou que vous avez une relation problématique avec la nourriture ou votre corps, veuillez répondre à ce questionnaire pour déterminer si vous êtes à risque:

L’équipe multidisciplinaire

Le rôle du psychologue

Les psychologues sont une composante cruciale du traitement des troubles alimentaires. Les études démontrent que la plupart des personnes diagnostiquées avec un trouble alimentaire ont également des diagnostics psychologiques concomitants. Le thérapeute utilisera des pratiques fondées sur des données probantes, qui sont actuellement la thérapie cognitivo-comportementale (TCC), la thérapie d’acceptation et d’engagement (ACTE), l’intervention familial (FBT) ou la thérapie comportementale dialectique (DBT) (en cas de boulimie ou d’hyperphagie) pour aider les individus dans le processus de changement. Les thérapeutes conceptualisent le rôle que le trouble alimentaire joue dans la vie des clients en plus d’aider les clients à explorer et à comprendre les facteurs de maintien de leur maladie, comment la maladie interfère avec le type de vie qu’ils veulent vivre et les aide à changer les schémas et comportements d’adaptation inefficaces .

Le rôle du diététiste/nutritionniste

Les diététistes/nutritionnistes constituent une partie extrêmement importante de l’équipe de traitement. Les diététistes qui se spécialisent dans ce domaine ont souvent été décrits comme offrant des services de psychologie alimentaire qui explorent l’impact des croyances psychologiques sur la relation d’un individu avec la nourriture.

 

Si votre santé physique est affectée par votre trouble alimentaire, il est impératif que le ou la diététiste travaille avec vous pour atteindre un état où votre corps peut fonctionner correctement. Ce n’est pas exclusif aux personnes qui se présentent comme étant en dessous de leur poids corporel naturel. Contrairement à la croyance populaire, les personnes de grande taille peuvent souffrir de dénutrition et être physiquement instables.

 

Le/la diététiste fournira des preuves scientifiques et de la psychoéducation pour permettre aux clients de questionner leurs comportements liés à la nourriture. Les diététistes peuvent également participer à des expositions alimentaires avec vous en plus de superviser des exercices de manger en plein conscience.

 

Contrairement à la croyance populaire, un(e) diététiste ne prescrira pas de régime spécifique et ne jugera pas votre apport alimentaire. Le rôle de la diététiste est de fournir des preuves scientifiques et partager ses connaissances pour vous aider à déterminer comment les aliments vous affectent mentalement et physiquement, comment ils s’intègrent dans votre vie et ce qui est le mieux pour VOTRE corps. Bien sûr, le/la diététiste est formé(e) pour considérer les diagnostics médicaux ou les conditions qui peuvent avoir un impact sur les aliments que vous pouvez et ne pouvez pas manger. Cependant, cela ne signifie pas pour autant que vous ne pouvez pas avoir une relation flexible et intuitive avec la nourriture.

Le rôle du médecin de famille

Étant donné que les troubles alimentaires peuvent avoir des conséquences extrêmes sur la santé telles que la tachycardie, la bradycardie, l’ostéopénie, l’ostéoporose, les anomalies électrolytiques et la syncope, il est crucial que les clients soient suivis par un médecin. Le médecin de famille surveillera la santé physique de l’individu et fournira des recommandations médicales en fonction des résultats. Veuillez noter que nous demandons que tous les clients diagnostiqués avec un trouble alimentaire soient suivis par un médecin.

Le rôle du psychiatre

Les psychiatres sont des médecins qui se spécialisent dans le traitement des maladies mentales. Les médicaments peuvent parfois être nécessaires et efficaces pour traiter des symptômes ou des maladies co-occurrentes. Bien qu’il n’y ait aucun médicament pour le moment pour traiter les symptômes spécifiques des troubles alimentaires, de nombreux médicaments ont montré leur efficacité à diminuer d’autres facteurs sous-jacents qui maintiennent la maladie.

Veuillez noter qu’il n’est pas nécessaire d’être diagnostiqué avec un trouble alimentaire pour avoir des habitudes alimentaires problématiques. La culture de régimes encourage souvent les comportements restrictifs, conduisant à des tendances de perte de contrôle et le yo-yo entre la restriction et la suralimentation. Si vous sentez que votre estime de soi est liée à la forme de votre corps, à votre poids ou  à vos choix alimentaires, vous pourriez avoir une relation problématique avec la nourriture.